top of page
Rechercher

Les 11 et 12 mai, reliez Banyuls et Port-Vendres avec le Trophée

Dernière mise à jour : 3 mai

Déja la troisième escale du Trophée du Parc naturel marin du golfe du Lion ! Elle se déroulera à Banyuls-sur-Mer et Port-Vendres, les 11 et 12 mai. Régatiers, grand public, les yacht-clubs des deux communes, qui ont scellé, mi-2023, leur amitié en une union nautique de la Côte Vermeille, vous y attendent. Vous y vivrez la Rimage Racing, course fétiche du Cercle nautique de Banyuls, et des animations célébrant les richesses du patrimoine local.



Canet, Leucate et maintenant Banyuls-sur-Mer/Port-Vendres. « Le Trophée du Parc marin monte en puissance. 20 bateaux à Canet, 26 à Leucate, c'est formidable ! Tout le monde s’implique pour promouvoir la voile et la préservation de la biodiversité marine », s'enthousiasment Laurent Sagols et Bernard Pons, respectivement président et secrétaire-adjoint du comité départemental de voile des Pyrénées-Orientales (CDV 66), en plus d'être président et secrétaire du Cercle nautique de Banyuls (CNB).


Les 11 et 12 mai, la dynamique se poursuivra devant Banyuls si la météo le permet, avec la sixième édition d'une grande et belle régate, la Rimage Racing. Port-Vendres et Collioure s'y associeront. « Nous en sommes très heureux, poursuit Laurent Sagols. Depuis juillet 2023, le CNB, la société nautique de la Côte Vermeille de Port-Vendres (SNCV) et les clubs de voile légère de Collioure ont décidé de coopérer, pour organiser ensemble des manifestations importantes. Nous avons scellé notre amitié en une Union nautique de la Côte Vermeille. La troisième étape du Trophée du Parc marin va montrer tout l'intérêt de mutualiser ainsi nos efforts et nos moyens. »


Amarrez vos habitables à Port-Vendres, naviguez à Banyuls

Premier avantage de l'union : l'aisance que Port-Vendres offre aux régatiers pour amarrer leurs bateaux. Le samedi 11 mai, les équipiers y prendront un petit-déjeuner puis Laurent Sagols tiendra le briefing de course. Il donnera le départ à 11h. « Nous naviguerons vers Banyuls, en un parcours de liaison qui constituera la première manche de cette journée de Trophée. Ce sera pareil le dimanche, car nous reviendrons samedi soir amarrer les bateaux à Port-Vendres, où nous dînerons avec les équipages et leurs familles. »


Deuxième avantage : les conditions de navigation exceptionnelles de la Rimage Racing, dans la baie de Banyuls, entourée de montagnes et de criques. « Dans cet environnement, les régatiers devront prendre des options tactiques sur des parcours construits. Ils profiteront de notre coin de côte, où la vigne trempe les pieds dans la mer, l’un des joyaux de la Méditerranée. Comme le grand public qui viendra découvrir les animations du Trophée. » 





Avec la Rimage Racing, soutenez la cause citoyenne du Trophée

Vous le savez, il est simple de participer aux régates du Trophée du Parc marin du golfe du Lion. En effet, les amateurs de voile peuvent prendre une licence journalière et se joindre à un équipage. « La voile, c’est une expérience, ce sont des sensations, qui se partagent : que tous ceux qui aiment naviguer nous rejoignent, ils trouveront un bateau pour les accueillir ! », lance Laurent Sagols. Ce d'autant plus que la Rimage Racing, troisième régate du Trophée, en porte la cause : la préservation et la valorisation de la biodiversité marine, du patrimoine local et des activités durables de notre territoire. Elle est donc destinée à sensibiliser concurrents et public aux enjeux environnementaux de la Méditerranée, ainsi qu'aux écogestes.





Ainsi, les régatiers recevront, comme chaque année, de la documentation sur le Parc marin. Le CNB veillera aussi à minimiser le nombre de bouées de mouillage, en utilisant celles déjà en place et aura recours, autant que possible, à un système de mouillage qui ne dérapera pas sur les fonds rocheux, pour éviter d’abîmer les herbiers de Posidonies. Le règlement de la course prévoit des pénalités en cas de non-respect de ces bonnes pratiques de voile.


« Quant au grand public, nous avons conçu le programme des 11 et 12 mai pour le toucher largement, souligne Laurent Sagols. Nous animerons la baie de Banyuls en proposant une randonnée sur le sentier littoral, avec des guides issus du club Banyuls rando et des adhérents du Cercle nautique de Banyuls. Ils commenteront la régate, visible depuis le haut des terrasses de schiste, parleront de la vigne aussi, et raconteront aux randonneurs comment les pêcheurs de Banyuls devenaient vignerons en hiver. Les inscriptions se font auprès de l'office de tourisme de Banyuls. Par ailleurs, la fédération Facotem fera découvrir ses barques catalanes aux visiteurs, en déployant leurs voiles latines. »


Pour les enfants, invités de marque, optimists et opticassous

Deux conférences viendront valoriser davantage encore les thèmes chers au Parc marin. Elle se dérouleront au centre culturel de Port-Vendres, place Castellane, à 18h. L'une portera sur l'histoire des voiles latines ; M. Robert Bataille l'animera. Moniteur de voile, skipper professionnel, il est, de surcroit, un grand promoteur de la préservation du patrimoine maritime catalan. Il contribue, en effet, à sauver de vieux gréements de la destruction, comme La courtisane – goélette ayant appartenu au peintre Paul Signac –, que son fils Ossian restaure actuellement.


L'autre conférence donnera la parole à Frédéric Cadène, conservateur de la réserve marine de Cerbère-Banyuls. Il présentera les enjeux de cette réserve incluse dans le Parc naturel marin du golfe du Lion, qui fêtera, en 2024, son cinquantenaire.





Et les enfants ? Le Trophée veut, d'année en année, leur accorder une attention croissante : « D'une part, ils sont clé dans la préservation de notre environnement, rappelle Alizée Martin, chargée de mission pour les usages de loisirs du Parc marin. D'autre part, nous voulons leur transmettre l'amour de la voile et leur donner envie de naviguer. Le Trophée est l'occasion de leur faire découvrir le charme de cette activité de loisir douce. » Comment le CNB, relais départemental de la Fédération française de voile, a-t-il choisi de le faire ? « Nous établissons des passerelles entre clubs de voile en habitable et de voile légère, répond Laurent Sagols. Le samedi matin, nous proposerons donc aux enfants – c'est une première ! –, de s'initier à l'opticassou, cette petite barque catalane en bois à voile triangulaire, que Robert Bataille a conçue, baptisée, et que son fils Ossian construit. Ils pourront aussi participer à une compétition d'optimists. Remercions à ce propos Marc Leblond, chef de base de l’école de voile de Collioure, qui s'occupe, au sein du CDV 66, de la voile légère : il nous a aidé à associer la voile légère au week-end Rimage Racing. »

 

Place à la convivialité, dans la tradition des week-ends de régates

Le Cercle nautique de Banyuls et la Société nautique de la Côte Vermeille adhèrent complètement à la tradition de convivialité des week-ends du Trophée du Parc marin. En conséquence, les équipiers se retrouveront pour dîner à Port-Vendres, le samedi soir, avec des produits du terroir, dont du poisson issu de pêcheurs locaux.





L’an dernier, 13 bateaux ont participé à la Rimage Racing. Les organisateurs du Trophée peuvent-ils compter sur vous pour grossir encore le palmarès cette année ? Quoi qu'il en soit, les bénévoles du club seront au rendez-vous et orchestreront cette belle fête de la mer, sur le bateau comité, pour le dîner et lors de la remise des prix, le dimanche soir, à la mairie de Banyuls. Merci à eux, merci à vous et vive la voile !




Contacts :

Bernard Pons, tél. 06 07 94 09 83. 




La Rimage Racing, hommage aux saveurs ensoleillées de la Côte Vermeille



Rimage est le nom de vins doux naturels de l’appellation d’origine contrôlée Banyuls. Seules les communes de Banyuls-sur-Mer, Cerbère, Collioure et Port-Vendres peuvent les produire. Le Banyuls rimage est élevé à l’abri de l’air, pour éviter son oxydation et préserver ses arômes de fruits rouges et de kirsch. Quant au match racing, c’est une catégorie de régates particulière, où les bateaux s’affrontent en duel, à armes égales sur l’eau, et non en flotte. En instaurant la Rimage Racing, en 2017, le Cercle nautique de Banyuls a donc voulu mettre en avant toutes les richesses appréciables dans la région, entre terre et mer.


Le Cercle nautique de Banyuls et la Société nautique de la Côte Vermeille remercient les municipalités de Banyuls et Port-Vendres, ainsi que leurs partenaires locaux, pour leur soutien dans l’organisation du Trophée du Parc marin, édition 2024.



Comentários


bottom of page